Nous sommes le 01/12/2022

Tout sur la surveillance applicative pour optimiser le contrôle du SI

La complexité croissante des environnements et infrastructures applicatifs implique une surveillance constante sur l’ensemble du système d’information (SI) de l’entreprise. Cette tâche peut toutefois s’avérer chronophage pour le pôle informatique, surtout en présence d’une infrastructure très complexe. Heureusement, il existe des solutions modernes de supervision des applications qui permettent de planifier et d’automatiser les actions à mettre en place pour pallier les défaillances.

Supervision des applications du SI : de quoi s’agit-il ?

La supervision des applications désigne l’ensemble des techniques et moyens utilisés pour assurer la mesure et le suivi des performances de plusieurs applications. Elle se base sur des indicateurs précis pouvant être regroupés en trois catégories. Il s’agit de :

  • la performance des applications ;
  • la disponibilité du service ;
  • l’intégrité des données.

L’optimisation de ces éléments est indispensable pour que le client puisse accéder à un service de bonne qualité. La surveillance applicative permet de suivre les applications, mais aussi les bases de données (BDD), les serveurs et le réseau informatique.

Il existe plusieurs outils pour faciliter cette tâche au sein de l’entreprise. La plupart d’entre eux effectuent la supervision des applications à travers des simulations et des tests automatisés.

Pourquoi superviser les applications du parc informatique ?

Les dysfonctionnements liés aux applications sont imprévisibles. L’entreprise peut faire face à un problème de lenteur des réponses ou à l’indisponibilité de son service à tout moment. Elle doit alors être en mesure de prendre les mesures adéquates pour pallier rapidement les anomalies rencontrées. La supervision des applications remplit exactement cette fonction.

En surveillant constamment le réseau d’information, il est possible de détecter la source de n’importe quel problème applicatif. L’entreprise dispose également d’une liste de priorités afin de résoudre chaque défaillance selon sa criticité et son urgence. Elle limite ainsi leur impact sur le système d’information et minimise les risques qu’elle encourt.

Comment choisir son outil de surveillance ?

La surveillance applicative doit prendre en compte les besoins spécifiques de chaque entreprise pour optimiser ses résultats. Le choix de l’outil idéal dépend donc de plusieurs paramètres.

Supervision complète des infrastructures hybrides

La majorité des logiciels de supervision réseau se limitent aux fonctions analytiques de base. Le déploiement automatique des solutions de surveillance est limité et le fonctionnement de l’outil nécessite l’intervention fréquente de prestataires externes à l’entreprise.

Pour atteindre ses objectifs sur le long terme, l’entreprise doit opter pour un logiciel qui facilite le déploiement d’agents intelligents. Le protocole de surveillance doit inclure la collecte des métriques du SI et des logs.

Il est primordial d’obtenir une installation rapide pour les réseaux, stockages, serveurs et autres SI de grande envergure. L’outil doit aussi proposer un diagnostic à la seconde et des rapports avancés.

Analyse NPM en temps réel

Les outils de surveillance réseau n’offrent pas tous des fonctionnalités approfondies en matière d’analyse de NPM en temps réel. Il convient donc de choisir un logiciel capable d’analyser tous les paquets dans tous les serveurs de la société.

L’objectif est de connaître à tout moment le comportement des flux du réseau sous Linux, Windows ou Netflow. Il est également impératif de pouvoir effectuer un Mapping automatique des relations et un décryptage des comportements anormaux du SI.

Design de la plateforme

Il ne sert à rien d’avoir un outil de monitoring performant si ce dernier est développé avec une architecture obsolète. Dans l’idéal, un logiciel performant doit pouvoir gérer une grande quantité de machines virtuelles (VM) de manière très sécurisée. Son design doit donc se baser sur des technologies récentes.

Coût du logiciel

La solution de supervision des applications doit avoir un coût raisonnable. Il ne s’agit pas uniquement de tenir compte du prix de l’abonnement. Le gestionnaire doit aussi prendre en compte le temps du ROI, le prix de l’installation et le coût de la maintenance du logiciel.

En règle générale, un bon outil de surveillance réseau nécessite peu de coûts pour sa mise en œuvre. Il faut également peu d’engagements à l’inscription, d’où l’intérêt d’opter pour un abonnement en SaaS.

Comment fonctionne la supervision réseau ?

La supervision des applications est mise en place de plusieurs façons dans une entreprise. Elle peut se baser sur :

  • une analyse de logs ;
  • des résultats de commandes spécifiques ;
  • des scripts locaux…

Le fonctionnement d’une surveillance réseau est surtout défini par des protocoles standards à l’instar du protocole SNMP.

Le monitoring des réseaux informatiques est mis en place à travers des logiciels. Il peut s’agir de programmes open source ou de solutions proposées par des entreprises spécialisées. Le choix d’une option au détriment de l’autre dépend des objectifs de l’entreprise et de l’ampleur de ses infrastructures informatiques.

Le logiciel de monitoring assiste le technicien de l’entreprise qui s’en sert pour anticiper ou résoudre un problème. Rapports d’analyses, notifications par mail, alertes SMS… L’outil s’adapte à la structure qui le déploie avec une couverture fonctionnelle.

En ce qui concerne les fonctionnalités, le logiciel de supervision applicative offre un large choix de solutions. La palette de ses fonctions englobe l’analyse des logs ainsi que le contrôle des firewalls et des routeurs. Certains programmes proposent aussi une gestion du SI en temps réel. Il est alors possible d’avoir un contrôle total sur l’administration réseau, les serveurs et les bases de données de l’entreprise.

Pourquoi choisir le logiciel de supervision d’un expert DevOps ?

Les logiciels libres sont accessibles à tous et offrent de nombreuses possibilités pour le monitoring des réseaux d’information. Toutefois, une surveillance optimale passe obligatoirement par des logiciels performants. Il est donc recommandé aux PME comme aux grandes multinationales de se tourner vers une solution DevOps.

Le logiciel de supervision applicative développé par un spécialiste sert de base pour réaliser des diagnostics et analyses réseau constants. Il assure une veille permanente pour le fonctionnement optimal des processus d’un parc informatique. Il centralise aussi les données pertinentes à monitorer et donne une image claire sur la santé du SI.

Les agents de l’équipe informatique reçoivent des alertes en temps réel. Ils peuvent ainsi se concentrer sur leur cœur de métier et analyser le réseau uniquement quand cette démarche est nécessaire.

La plupart des solutions haut de gamme en matière de supervision des applications sont proposées à des tarifs très élevés. Cette tendance encourage le recours aux logiciels en open source, même quand ces derniers ne sont pas adaptés aux besoins de l’entreprise.

Heureusement, il existe des outils flexibles, disponibles dans toutes les langues et pleinement fonctionnels. Les meilleurs logiciels de monitoring sous licence sont d’ailleurs ceux qui proposent une solution d’abonnement en SaaS !

Qui sommes-nous ?
Nous sommes une petite agence web dévouée à ses clients et aimons travailler dans le digital depuis plus d'une quinzaine d'années. Blog Digital - Outil de suivi de positionnement - Blog High Tech - Blog Marketing - Blog événementiel - Actualités du web
Réalisation : Pep's Multimedia
cactosfp7.eu
Marketing & Digital E-Mag Digital & Marketing